Poignard*

Il faut parfois se servir d’un poignard pour se frayer un chemin.

Reprise à La Générale en Novembre

14, Avenue de Parmentier, Paris

Du 2 au 5 Novembre –

Mercredi, Jeudi, Vendredi 19h30

Samedi 5 – 17H

contact – groupemiaou@gmail.com
EN 2003, DANS UN PAYS EN CRISE. UN INDIVIDU EST CHARGÉ DE RECRUTER LES MEMBRES D’UN GROUPE TERRORISTE RÉVOLUTIONNAIRE. SON EXISTENCE AURA POUR BUT D’AUGMENTER LE BUDGET DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE, ET RELANCER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE.
 LES MEMBRES DE CETTE CELLULE, AUTO BAPTISÉE « CLUB MICKEY », N’ONT PAS CONSCIENCE D’ÊTRE MANIPULÉS. ILS DÉCIDENT DE S’EN PRENDRE À UN CÉLÈBRE BOYS BAND : LE TNT.
 CE TEXTE DU BRÉSILIEN ROBERTO ALVIM ABORDE AVEC UN HUMOUR PARODIQUE LES MÉCANISMES DE DÉSINFORMATION ET DE PROPAGANDE.POIGNARD EST UNE HISTOIRE OÙ SE CÔTOIENT JEUNES GENS EMBRIGADÉS, VEDETTES DÉSHUMANISÉES ET DIRIGEANTS CYNIQUES, UNE FRESQUE CONTEMPORAINE TEINTÉE DE VIOLENCE, DE PARANOÏA ET DE SENSATIONNEL.
TEXTE ROBERTO ALVIM 
TRADUCTION ANGELA LEITE LOPEZ
MISE EN SCÈNE ALEXIS LAMEDA-WAKSMANN
AVEC RACHEL ANDRÉ, CELIA CATALIFO, EUGÈNE DUGIF, MAJID CHIKH-MILOUD, ADRIEN GAMBA-GONTARD, CLAIRE LEMAIRE, GUILLAUME PEREZ, BENJAMIN THOLOZAN ET JULIEN URRUTIA
AMBIANCE SONORE MATHIAS LAMEDA
PAROLES DE CHANSONS MATTHIEU DEVAUX, GUILLAUME PEREZ, THOMAS POITEVIN, BENJAMIN THOLOZAN
MISE EN MUSIQUE DES CHANSONS MATTHIEU DEVAUX
COSTUMES EMMANUELLE BELKADI
LUMIÈRES FLORENT PENIDE
PRODUCTION GROUPE M.I.A.O.U. (MOUVEMENT D’INTERPRÉTATION ARTISTIQUE ORIGINALE ET UTILE)  : AVEC LE SOUTIEN D’ARCADI, DU THÉÂTRE 13, DU THÉÂTRE ROMAIN ROLLAND DE VILLEJUIF, DU THÉÂTRE DU HUBLOT, DE LA GÉNÉRALE DE PARIS, DU CARREAU DU TEMPLE ET DU CRTH.

 

 Capture d’écran 2016-02-11 à 09.58.52

12615414_987469054653650_4807115043338720126_o.jpg

« Un coup de griffe théâtral salvateur par un jeune collectif félins aux ambitions mordantes » Par Gil Chauveau dans la Revue du spectacle
« Nous ne pouvons que saluer le désir de monter ce texte et d’y aller franchement avec beaucoup de dérision et de vivacité dans le jeu des comédiens. Guy Debord nous avait prévenu, l’avènement de la Société du Spectacle n’en était qu’à ses débuts en 1967. Aujourd’hui, elle n’est plus un monde, mais une machine qui marche contre l’intelligibilité de l’homme. » Le Souffleur
« Parler du terrorisme en ce moment, à quelques encablures des lieux des attentats de novembre est un défi risqué.  La compagnie M.I.A.O.U, Mouvement d’Interprétation Artistique Originale et Utile, le relève haut la main. Les huit comédiens – tous remarquables – mettent leur énergie au service du texte du brésilien Roberto Alvim. Un texte un peu barré mais qui frappe là où ça fait bien mal ». Regarts.org
« Le jeune metteur en scène Alexis Lameda-Waksmann fait preuve de beaucoup de discernement face à ce texte coup de poing. Il alterne avec justesse des scènes d’une sobriété glaciale et des explosions de démesure sonores, comme pour mieux souligner les béances inégalitaires entre deux mondes qui se touchent sans se mélanger, ces failles profondes et insurmontables d’où jaillissent nos monstres  » Théâtres.com
« C’est un très beau spectacle, qui donne un coup de poignard dans notre cœur qui fait « pop » ; il réhabilite notre naïveté et notre fragilité. Les larmes peuvent même nous venir aux yeux à l’évocation des désirs fous de notre jeunesse. Et la mélancolie nous étreindre ».- Dans Théâtrorama
« Le poignard de la jeunesse touche en plein coeur » – Hier au Théâtre
« Le Théâtre de Belleville et la troupe de Alexis Lameda-Waksmann s’emparent dans une création d’un sujet hautement d’actualité: le terrorisme »- Toute la culture 
 » Traiter du terrorisme et d’attentats est plutôt osé mais véritablement bien abordé en nous questionnant sur une jeunesse aux rêves de grandeur que la lame d’un simple poignard peut anéantir dans une lutte au corps à corps et délivrer d’un embrigadement moral illusoire. » théàtoile

—————-

 

 

Publicités

Un commentaire

  1. Ping: M.I.A.O.U. |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s